Le club ballon d’or/UCL/coupe du monde/euro

Par Alexis Delcourte

Il s’agit du club ultime, récompensant ceux qui ont tout gagné, individuellement et collectivement, en club et en sélection. Pour rentrer parmi cette élite, il faut d’abord s’offrir à deux reprises la couronne continentale, avec son pays puis confirmer avec un club. Cependant, l’Europe ne suffira pas, il faudra viser encore plus haut et emmener sa sélection nationale sur le toit du monde en remportant la plus prestigieuse des compétitions collectives: la coupe du monde de football. Toutes ces récompenses devront être accompagnées par la consécration individuelle ultime, le ballon d’or, trophée récompensant le meilleur joueur de l’année. Sur les milliers de footballeurs ayant tenté leur chance, seuls trois ont réussi. Deux allemands coéquipiers et un français, ayant fait de leurs carrières respectives un modèle de réussite leurs permettant d’intégrer un cercle très privé dans lequel ils demeureront peut-être seuls à jamais.

Gerd Muller/ Franz Beckenbauer, les fondateurs:

Les deux Allemands ont dominé le foot européen et mondial comme rarement vu auparavant. Ils ont toujours joué ensemble, au Bayern de Munich et avec la Mannschaft. Les deux joueurs remportent le championnat d’Europe avec leur pays en 1972, bien aidés par leur coéquipier de club Sepp Maier. Pour féliciter ce titre Européen, Franz Beckenbauer obtient le ballon d’or cette même année, Gerd Muller l’a déjà reçu deux ans plus tôt, en 1970. Ils accèdent à la finale de la ligue des champions 1974 et installent le début d’un règne qui durera trois ans avant de remporter cette même année la coupe du monde. Ils créent ainsi ce club dont ils seront les seuls membres pendant près de trente ans.

Le dernier, Zinedine Zidane

Zinedine Zidane attendra près de 10 ans avant de remporter le premier des quatre trophées majeurs. Il soulèvera le plus prestigieux en premier, la coupe du monde en 1998. Il recevra cette même année le ballon d’or afin de féliciter une année parfaite. Il remportera ensuite l’Euro de football en 2000 avec l’équipe de France mais échoue pendant plusieurs années dans toutes ces campagnes de ligue des champions. Transféré en Espagne au Real de Madrid, il remporte enfin en 2002 le trophée qui lui manquait, la prestigieuse coupe aux grandes oreilles. Il reste toujours, 15 ans après, le dernier joueur à avoir rejoint ce club symbolisant l’accomplissement ultime du footballeur.